Mochizuki Minoru (1907-2003)



alt
Maître Mochizuki Minoru était une des dernières mémoires vivantes des arts martiaux Japonais. Il avait été un élève direct de Maître Kano et de Maître Ueshiba avant la 2ème guerre mondiale. Il avait acquis par son travail les plus hauts grades dans plusieurs arts martiaux : Meijin, menkyô kaiden de Daitoryu Aikijujustu, il possédait en autres le 10ème Dan d'Aikido, le 8ème Dan de Judo, le 8ème Dan de Katori Shinto ryu, le 7ème Dan de Iaido et le 5ème Dan de Kendo. Il commença l'étude du Judo et du Kendo dès son enfance. Après une interruption due à un déménagement, il reprit l'étude du Judo pendant ses études secondaires. En 1924, il s'inscrivit au Kendokan, dojo du grand maître de Judo Sanpo Toku. Il étudia aussi une forme ancienne de jujutsu appelée Gyokushin-ryu avec un maître nommé Sanjuro Oshima. En mai 1926 il entra dans le dojo de maître Jigoro Kano, le Kodokan, obtint son 1er Dan en juin, le 2ème Dan six mois plus tard et puis un an après le 3ème Dan sous la direction du maître Kyuzo Mifune. Maître Mochizuki Minoru était déjà alors un judoka d'une qualité exceptionnelle. Maître Kano désirait que ses élèves les plus hauts gradés apprennent les arts martiaux traditionnels afin qu'ils comprennent le véritable esprit des arts martiaux. C'est pour cette raison qu'il créa une association de recherche dans les arts martiaux classiques (Kobudo KenkyuKai). C'est dans ce cadre que Maître Mochizuki pratiqua le Katori Shinto Ryu et le Shindo Muso-ryu jojutsu. C'est aussi à cette date que Maître Sugino Yoshio, lui aussi élève de Maître Kano fut envoyé avec Maître Mochizuki pour étudier le Katori Shinto Ryu. En 1930, Maître Kano envoya Minoru Mochizuki étudier le Daito Ryu chez Maître Ueshiba Morihei, qu'il l'avait fortement impressionné. Avec l'autorisation de Maître Kano, Maître Mochizuki devint uchideshi (résident permanent) du dojo de Maître Ueshiba Morihei. Ayant pratiqué plusieurs arts martiaux, il assimilait très vite les nouvelles techniques et Maître Ueshiba Morihei le considérait comme son propre fils. En 1933, en reconnaissance de ses qualités exceptionnelles, Maître Ueshiba Morihei donna à Maître Mochizuki Minoru (ainsi qu'à Maître Kenji Tomiki) le Menkyo Kaiden du Daito Ryu Aiki-Jujutsu. En 1931, malade, Maître Mochizuki Minoru quitta Tokyo et fut ramené dans sa famille à Shizuoka où il ouvrit son propre dojo, le "Yoseikan", quelque mois plus tard. Maître Ueshiba Morihei, qui lui portait une grande affection lui rendait souvent visite. En 1938, Maître Mochizuki Minoru partit s'installer en Mongolie avec sa famille pour y assumer de hautes fonctions administratives. Il enseigna le kendo, le judo et l'aiki jujutsu aux Mongols. Il y apprit le karaté et étudia les arts martiaux chinois. De retour au Japon en 1947, Maître Mochizuki Minoru a reconstruit un dojo à Shizuoka. En 1951, Maître Mochizuki Minoru partit en Europe pour une mission culturelle officielle, envoyé par l'association des universités japonaises pour renouer les contacts rompus pendant la guerre, entre le Japon et l'Europe. Il est le premier maître à avoir enseigné l'Aiki en dehors du Japon. Maître Mochizuki Minoru est resté en France pendant 3 ans mais a aussi voyagé dans toute l'europe. Il enseigna et démontra, essentiellement à un public de Judokas avertis, l'Aïkido Jujutsu, les techniques de sabre de l'école Katori Shinto Ryu, le Kendo et le Karaté. Pendant son passage, Maître Mochizuki Minoru forma en France plusieurs personnes, dont un jeune judoka nommé Jim Alcheik. En 1954, il accueillit Jim Alcheik dans son dojo de Shizuoka et le forma à son art pendant 4 ans.

 


Animé par Joomla!. Designed by: joomla themes akelos Valid XHTML and CSS.